Un jour comme çà! des mots...

Publié le par Claudine Charlevol

Un jour comme çà ! 
09/06/2017


Le sentiment d'humiliation...se sentir bafouée dans sa féminité...à ces émotions naissent la culpabilité et la honte qui viennent alimenter nourrir la rancœur et la colère.
- Qui va changer le cours des choses passées ? 
- Comment parvenir à accueillir, à accepter la souffrance qui nous ronge petit à petit, 
Qui nous empêche d'avancer vers un avenir meilleur?

Se taire pour étouffer se mal-être et se dire de passer à autre chose, vu que rien de tout ce qui s'est passé ne peut-être changé.

Faut! ce résonnement se détourne de la vérité, c'est prendre une mauvaise direction, il est important de comprendre qu'il faut au contraire mettre tout en oeuvre pour retrouver sa joie de vivre.
D'aller chercher le bonheur.
Mais c'est quoi le bonheur?
Le bonheur c'est de poser un regard conscient sur le monde qui nous entoure, c'est de prendre du temps pour soi, de se respecter, de s'accepter tel que l'on est.
Cela peut-être le regard posé sur une fleur ou apprécier les rayons du soleil qui viennent nous réchauffer le cœur, c'est d'être en admiration devant le vert des arbres, la couleur du ciel, les champs dorés par le blé, c'est aussi se tourner vers le côté positif des jours nouveaux, le sourire des passants dans la rue, c'est avoir la volonté de changer, de rire, de chanter, de danser, de courir, de marcher d'écouter de la musique qui vient bercer notre âme, c'est surtout faire ce qui nous plaît, quand il nous plaît, de choisir d'aller vers ce qui nous fait sourire, nous décharger d'un poids, en ayant le sentiment de pouvoir à nouveau respirer, retrouver un second souffle et se répéter sans cesse que nous sommes capable d'arriver à changer notre destin en appréciant la vie malgré nos chagrins. LOVE

Un jour comme çà!  des mots...

Un jour comme çà!

Merci à l'auteur de l'image, qui m'a inspiré, aujourd'hui

J'ai laissé sur le plancher, ce douloureux passé, je me suis dépouillée de tous les pétales de rose fanés, qui m'empêchaient d'avancer. Un ange est passé me caresser, il m'a illuminé de son amour, éclairant le chemin de la liberté....Adieu tristesse

Némamiah Je t'ai appelé, tu es arrivé me réconforter un moment de ma vie où j'étais au plus bas, depuis tu ne m'as jamais plus quitté, je sens ta présence m'envelopper d'un amour inconditionnel mon ange éternel..... Cette douce énergie me guide, me rassure sur les choix à pendre sur ce chemin parfois difficile. Tu es comme un manteau posé délicatement sur mes épaules, tu te déplaces tout au tour de moi dans une légère bulle dorée....attendant que je te prie de m'aider.Tu appartiens à une autre dimension et tu es pourtant si présent dans ma vie...tu sais déjà de quoi est fait mon destin c'est pour cela que tu me tends la main...Certains chemins sont douleurs et finissent en voie sans issue de ta lumière tu l'éclaires pour en faire mon chemin de destiné. Ma devise ne pas baisser les bras même dans les moments les plus délicats...Accueillir et accepter tous les obstacles en travers de ma route c'est se réaliser...grandir..... (7.1.15) C.C

Être à l'écoute de son être intérieur, et seulement lui, permet d'avancer sur son chemin de vie, me répète sans cesse cette petite voix. Parfois il n'est pas simple le choix à faire de sa propre direction...C'est en faisant des erreurs dans la vie que celle-ci nous permet de comprendre et de grandir...petit à petit et à force de coups durs, que nous apprenons à garder en éveil l'intelligence intuitive, afin d'éviter de se tromper à nouveau de route.

auteur de la création Charlevol Claudine

Les Roses

Rose jaune fleur de l'amitié, Tu évoques la chaleur ensoleillé Ton parfum enivre les cœurs, Quel odorant bonheur, Jolie rose de joie, Ton éclat nous laisse sans voix, Tu décris aussi l'infidélité, celle-ci laissons là de côté. Tu es la Rose jaune à tout jamais, La jolie fleur de l'amitié. Rose Rouge fleur de la Passion, ouvre l'esprit à la création, Ta beauté unique se respect, Et ton message reste correcte, En ce rouge vif tu inspires A la fois l'envie et le plaisir. Sensuel et torride en amour, Fait le vœux de durer toujours Renversante Latine Sub Rosa, Symbole ultime du Romantica. Rose Blanche fleur de la pureté, Dressée sur la tige, tête droite et raffinée, Ce blanc, couleur de l'innocence, En secret délicatement, réveille les sens. Aussi belle en bouquet de fleurs, Sous le charme, tu fais battre les cœurs, Parfum subtil en toute discrétion, Merci pour cette belle signification. Ton message est plein de dignité, Dis-nous comment ne pas t'aimer. Rose Rose fleur de la gentillesse, Tu es d'une grande délicatesse, Élégante d'un soupçon sophistiqué, Rose Rose, fleur de la féminité, Tu incarnes la compassion et la gratitude, de ton pétale velours tout en amplitude, les nuances pâles font grâces Et place l'admiration à la grande classe. Nous serons apprécier des Roses Roses, Les jours ou le temps nous parait morose. Rose Bleue fleur de la beauté, Idéale pour un joli bouquet, L'air du ciel teinte tes pétales velours Tu annonce l’inaccessible amour, De ta beauté intrigante, Tu reste la rose des plus séduisante, La science te permet d'obtenir, Un bleu ciel azur à offrir, Ta fraîcheur apporte le goût de la liberté, Voir même nos vœux se réaliser. C.C.V

Privé d'air, de lumière, un petit être s'est atrophié, s'est laissé faner dans l'obscurité, rongé par la tristesse, la peur et le désespoir de ne plus croire. Il y a en l'homme une dualité, l'esprit et la sensibilité, nous avons tous la possibilité de choisir comment se sentir. Regarde cette main qui plonge dans cette couche épaisse noircit, par des émotions négatives, elle vient se présenter à toi petit être, et t'aider à te relever, ôter la morosité, te tirer de cet endroit sinistre. Petit être soit dans l'acceptation de ce qui a été, pas de regret, pas de remords, pas de culpabilité, accueille ce que tu seras demain, la paix, la joie, et quand tu atteindras la plénitude, tu auras la sensation d'être plein, rempli de présences joyeuses, de reconnaissance et d'amour.

auteur du dessin Charlevol Claudine Vella

 

LA COUCHE

Je combats, sans cesse, sans perdre l'équilibre,

Contre cette couche épaisse, M'empêchant d'être libre,

Elle se colle à ma peau, telle que la glu,

C'est loin d'être beau, j'en perds la vue.

Je me débats dans le noir, je l'étire et l'allonge,

Tout en gardant espoir, Je dois dénouer ma gorge,

Les maux ont du mal à sortir, Trop longtemps apeurée,

Faut -il encore souffrir! Il est temps de m'éveiller,

Le désire de renaître, se trouve là tout proche,

Et choisir d'être, La couche se décroche,

Je sors de l'ombre, La place est à la lumière,

Doucement et sans encombre,

" Naissance à une nouvelle ère ".

CLAUDINE CHARLEVOL 02 Janvier 2014

auteur du dessin Charlevol Vella Claudine

 

 

Bonheur,

Devenir artisan de son existence, C'est suivre le chemin de la confiance, en conscience! Identifier les peurs et les résistances, en nettoyer les blessures de l'enfance. l'enfance idéale du bonheur absolu, N'a pas d’existence, à ce jour pas connu, Non reconnu! comment guérir sur ces chemins tordus, Avec foi, laissez parler les "malentendus", Ecouter cette petite voix intérieure, Prendre soin de cet être blessé qui a peur, Aïe! mon cœur! Se délivrer à tout jamais de ces rancœurs, Dans la lumière renaître et goûter au bonheur. On le cherche le vrai bonheur pourtant, il est, A notre portée reconnaître de qui on NAÎT ou qui on Est! le trouver dans cet espace immense Pour enfin vivre une expérience intense. Le bonheur est là tout près à nous de le créer, Ouvrir son cœur à de belles pensées, Et s'aimer! En suivant avec confiance le chemin, celui qui nous conduit à notre destin.

Claudine Charlevol le 18/04/2014

création dessin Charlevol Vella Claudine

 

 

LUMIÈRE DIVINE

Elle peut illuminer les vallées du chagrin, Elle peut éclairer tous les chemins, Elle peut adoucir les souffrances, c'est son pouvoir, Elle peut guérir les maladies du désespoir, Elle nous entoure, nous habite et nous élève, Elle s'écoule en nous comme un arbre et sa sève, Elle peut semer l'espérance la plus radieuse, Elle peut nous rendre la vie plus merveilleuse, Elle nous invite à ouvrir nos coeurs, Elle nous dit chercher là, Frères et Soeurs, Elle est dans la nuit noire et au jour naît, Elle nous sort de l'ombre pour un monde parfait, Elle peut nous apporter l'amour et la sérénité, Elle peut nous guider vers notre destiné, Elle nous dit n'ai pas peur de moi: Je suis la puissante lumière Divine et Roi, Douce, Lumineuse, Abondante et Merveilleuse, Pleine de Compassion, Telle est ma mission, d'Amour et de Bonté, Laissez-vous imprégner de ma Pureté Et devenir à votre tour, Des Êtres de Lumière et d'Amour. Claudine Charlevol le 27/04/2014

TDR auteur Charlevol Vella Claudine

L'amitié

C'est la vie qui nous a choisis parmi des milliers de gens pour être les meilleurs amis et vivre du bon temps c'est la vie qui nous a choisis afin ensemble de partager tout au long de notre vie les rires des bons moments c'est la vie qui nous a choisis Quelle merveilleuse aventure beaucoup nous l'envie c'est une amitié nature c'est la vie qui nous a choisis nous avons compris le message rester fidèle et uni tout en prenant de l'âge c'est la vie qui nous a choisis dans un élan de générosité que dire de plus .. merci ! de nous offrir cette Amitié Charlevol Claudine le 06/12/2013 TDR

auteur du dessin Charlevol Vella Claudine

Coquelicot

Malgré ton aspect fragile, tu inspires la vitalité, Évoque l'éclat éphémère de l'été. Fleur de prairie, tu t'intègres joliment, le long des routes et des champs. Égaye nos campagnes, Rouge vif aux pétales de soie froissés, tu imposes ta légèreté raffinée, Tableau nature, Dans les grands champs de Monet, tu réveilles en nous l'envie de dessiner. Jardin des vertus, de ton nectar prélevé, tu prédis un sommeil rêvé. La fleur de la consolation, symbole du souvenir, tu nous redonnes le sourire. A la boutonnière, tu illumines mon veston, pour perpétuer la tradition. C.C. 12/2014

auteur Charlevol Vella Claudine

Être

Il existe un monde fabuleux Il n'est pas loin, fermez les yeux Respirez, tout ce qui vient du coeur Laissez-vous transporter, voyager ailleurs Découvrir ce monde intérieur Explorer l'intime, parfois fait peur La beauté pure de l'être en profondeur Emerveille, fascine, procure du bonheur Allez à la rencontre de soi N'est-ce pas la plus belle foi! Se voir dans un miroir en joie Enlacé, l'un l'autre à un ruban de soie Ressent cette belle émotion d'être Droite, ancrée comme un beau hêtre D'où me vient force et courage J'explore et me fraye un passage Parcourant mon moi intérieur Je nettoie chaque recoin où loge la peur En bulle d'amour je m'envole en lâcher prise Enfin je me vois et me réalise Libre et sans figures imposées Cette maîtrise de soi est synthétisée Ici dans ce pays ouvert comme une montre arrêtée Le temps n'existe pas à l'intérieur de son être aimé. Claudine Charlevol le 06/06/2014

auteur Charlevol Vella Claudine

Bienvenue

Deux merveilles sont nées A quelques secondes près La plus jeune l'a fait Devançant l'aînée le premier cri a retenti le second l'a suivi Deux anges au coeur pur Les beautés de la nature Font la joie de leurs parents Heureux de leurs enfants Des petites princesses Êtres de tendresse Ont besoin d'attention Entourées d'affection l'une est le miroir de l'autre Vos regards se rencontrent Ou que vous soyez Vous êtes là à vous chercher Papa et maman vont parfois se tromper Cela va beaucoup vous amuser... Bienvenue belles âmes Les anges vont allumer la flamme Eclairant les chemins Ceux de votre destin... Claudine Charlevol 27/08/2014 Tous droits réservés

Merci à l'auteur de l'image

Un jour comme çà !

Je tournoie les pieds dans la terre, les bras en croix, la tête cambrée en arrière, les yeux levés vers le ciel, remerciant les perles d'eau venues de tout là-haut. Elles rebondissent sur mes joues, mon corps maintenant trempé par cette pluie purifiante....je suis mouillée.

Dans le sens des aiguilles d'une montre, je tourne et tourne sans cesse sur moi-même, sans sentir le tournis m'envahir d'ivresse. De gauche à droite, d'avant en arrière, je perds l’équilibre, jusqu'à la chute. Le nez dans la terre mouillée, je respire l'odeur de l'humidité qui réveille mes sens, me traverse le corps tout entier, de la pointe des pieds, à la pointe des cheveux....Faut-il que je fasse un vœu?

Soûl, ne pouvant pas me relever, je rampe comme un soldat bien entraîné, m'aidant de mes coudes légèrement déséquilibrés, allant, je ne sais où! Avec ma robe déteinte dans cette boue. Heureuse, je m'amuse comme une enfant, de mes éclats de rire bruyants, peu à peu, je retrouve la stabilité, ainsi que mes esprits amusés, je me tourne sur le dos, le regard fixant le ciel qui déverse de plus en plus de perles d'eau au goût de miel, la fraîcheur de celles-ci, me font fermer les yeux, la sérénité m'envahit tout en remerciant la vie, je me laisse immerger par les biens fait que m'offre la nature Divine.

Toujours sans bouger, immobile au sol regardant l'infinie, j'imagine mes bras se déployer, telles les ailes gracieuses d'un cygne blanc. Je me vois m'élever élégamment en des battements d'ailes dans l'immensité du ciel devenu d'un bleu calamine, un vent doux et léger a tout poussé sur son passage, plus un seul nuage à l'horizon, la pluie a cessé, Je continue mon envolée, les mouvements saccadés de mes bras me font avancer d'une cadence légèrement mesurée, m'éloignant de plus en plus de ce corps au sol toujours immobile...

Charlevol Claudine 02/03/2015 ( T D R )

"Chamamia" auteur du dessin Charlevol Vella Claudine

Extrait :

La chamane

" Le cri de l'aigle "

Le cri de l'aigle

Le cri de l'aigle résonne dans l'air... Le chant amérindien de mon cœur appelle le Dieu sacré. Dans ma poitrine les battements dégagent des vibrations en osmose avec les mondes qui m'entourent. Ce chant raconte des visions, des songes, il est une action de guérison. Ma chevelure noire corbeau, dans sa longueur, danse au souffle du vent. Mes jambes dessinant mille postures s'agitent, tandis que ma main fait bruire le tambour de toutes mes forces, la pulsation stable et simple élève ma conscience exorcisant le mal... Entre ciel et terre le cri de l'aigle fait écho avec mon corps en transe, il traverse l'air, je le vois tournoyer dans le ciel...cet être majestueux annonce de beaux présages. Mon rituel me transporte dans une danse d'énergie...grelots aux chevilles, les talons frappent le sol de coups secs et bien ancrés dans la terre mère, qui me donne force et puissance pour élever mes bras et mon corps en mouvement vers le Dieu soleil. Mon âme légère s'envole comme un papillon, toujours à la recherche de la chamane qui est en moi...où se cache-t-elle?

Depuis le drame, je la vois tous les jours courir, elle part s'isoler à l'endroit où son frère est parti. Elle se recroqueville sur elle-même, son corps balance d'avant en arrière comme si elle voulait bercer sa douleur, la calmer, mais la plaie est béante, le cœur saigne de la petite squaw aux mocassins en peau, elle n'arrive pas à oublier son grand frère tué, elle aime se réfugier derrière les hautes herbes le long de la rivière, tremblante, elle pleure toutes les larmes de son corps, les yeux levaient vers le ciel demandé sans cesse à son frère de revenir. Elle reste là prosternée pendant des heures.

Par ma présence, je suis forte et puissante, mais à l'intérieur de moi mon cœur est meurtri, d'avoir perdu mon garçon aîné et quelques semaines après mon si brave mari, un vaillant guerrier, le meilleur chasseur. Cet homme n'a pas supporté la mort foudroyante de son jeune fils tué par une flèche en pleine tête, cette flèche appartenait à mon époux. Il était chef d'une tribu, incroyablement respecté par son peuple, cet homme est mort de chagrin, impossible de panser sa douleur, le cœur gros il s'est suicidé. Je me suis retrouvée moi une femme à la tête d'un peuple abattu par le geste de leur grand sage.

Le cri de l'aigle à nouveau résonne, me rappelle la direction à prendre, comme l'aurait fait mon grand sage de mari. Délivrons-nous de nos chaines, vivons en hommes et femmes pacifiques, heureux, heureuses d'être en vie. Je ne vais pas rester là à attendre que l'horizon s'ouvre à moi, attendre que ma peine s'estompe avec le temps, attendre que le monde s'améliore. J'applique avec courage le rôle que la vie m'a infligé pour être la meilleure des chamanes.

Un peuple uni foule le sol, les torses nus ouverts au grand esprit font trembler la terre Mère, la puissance remonte de la racine en donnant naissance à la sève qui ne va pas cesser de se multiplier, et qui circule dans chacune des veines qui forme l'humanité. La nature s'éveille et s'unit à cette énergie bénéfique avec pour cadeau un parfum, une feuille, une plume, une écorce...Une offrande en gratitude à la vie. Les hommes se déchaînent autour du feu sacré d'où surgissent de grandes flammes, elles s'étirent comme si elles voulaient atteindre le ciel, le crépitement des branches rougies nous rythme l'ambiance Divine, tandis que l'eau source de vie ruisselle le long du rivage, purifiant les lieux en toute unité dans l'instant présent.

Il est temps de sortir le calumet de la paix pour partager l'amour les uns aux autres et dans sa totalité. Les grelots teintent toujours et sont de plus en plus nombreux, venant de l'Est, du Sud, de l'ouest, et du nord, ces hommes et femmes aux cœurs vaillants fredonnent l’écho de l'amour qui résonne entre le ciel et la terre le cri de l'aigle.

On la voit cette sagesse descendre de l'univers...elle est pureté...elle est en nous, on la ressent, elle apaise, nous ouvre le cœur à la lumière, à la compassion, au partage dans l'unité parfaite.

Charlevol Claudine 3/2/2015 (tous droits réservés )

Divin Nectar

Divin nectar naturel, Aux mille vertus, Éveille le côté sensoriel, D'une plénitude absolue. Aux mille couleurs, Gorgé de lumière, Dévoile des notes de cœurs, Et s'élève d'une aile légère. Saveur de nuit, des légendes de l'orient, Venue de l'eau de pluie, Aux mille parfums du temps. Libère dans l'air, Une odeur subtile, Des rêves imaginaires, Un instant immobile.

Claudine Charlevol 01.2015 TDR

Merci à l'artiste

Eau source Divine

Eau source Divine, fontaine de beauté, De ta transparente tu dessines de ton miroir mon visage troublé. Je mets ma voix en sourdine, Laisse place à ton chant cristallisé, ta couleur indéfinie me fascine, tu déverses ta pureté. Sur mes mains, j'imagine, tes gouttelettes gelées éclaboussant mon jean, mes chaussures et gilet. Le soleil reflète et satine, les cailloux au bord de la jetée. Tu descends du haut des collines, pour aller te mélanger dans la rivière ta voisine qui se trouve en bas dans la vallée. Claudine Charlevol 10/06/2014

Auteur du dessin Charlevol Vella Claudine

Miroir

Oh! Miroir ne cache rien , montre nous tout, Dévoile le visage lumineux aux yeux doux. Oh! Miroir reflet d'amour qui êtes-vous? Que vois-je? qui a-t-il au-dessous... Oh! Miroir ravissant contemplation, Emotion saisie de stupéfaction! Oh! Miroir la transparence de l'âme, Face à face se retrouve devant une femme. Oh Miroir elle existe vraiment ...Adieu l'obstacle. La conscience se réveille un beau miracle. Oh Miroir comprenait ce qu'elle voit "naît" Autre que son propre reflet. Claudine Charlevol 18072014 tous droits réservés.

Merci à l'artiste qui m' a inspiré ces mots

Au Creux de ta main.

Tu me tiens dans le creux de ta main, Tu me rassures des peurs du lendemain, Ainsi protégée des tempêtes de la vie, Me laisse envahir de cet amour infini, Blottie dans une main protectrice, Sans crainte, mon âme créatrice, affronte tous les défis, Naît d'une belle énergie, Mets fin aux tracas existentiels, Pour laisser place à une vie spirituelle....

.Le 12/09/2015 Charlevol Claudine

Un jour comme ça!

Le 01/10/2015

Être détaché du tumulte de la ville, fût son choix. Le courage de tout laisser, s'éloigner de tout ce qu'il crut être sa vie... Enivré d'odeurs subtiles des montages, se met à ressentir une vive sensibilité euphorique à chaque changement de saison. Au-delà des conventions, il respire la délivrance de toutes obligations, il jouit des moments nature que lui offrent les jours-nés...C'est cet amour inconditionnel de la liberté, qui lui permet de poser un regard, ce regard innocent que seuls les enfants ont, un regard d'admiration, d'émerveillement sur les cimes des arbres qui pointent vers le haut cherchant à toucher le ciel, entendre les ruisseaux chantants qui dévalent les collines, s'exalter par les couleurs changeantes des végétaux, l'inattendu contact diversifié des animaux qui vivent dans les campagnes et nichent dans ces forêts magiques, dans lesquelles il se passe de drôles de choses...Toute cette simplicité latente l'émerveille résonné dans sa poitrine et son esprit devient disponible pour naître et s'unifier au tout, le plus important dit-il : " est-sens-ciel à l'évolution personnelle et spirituelle pour vivre en harmonie avec soi-même ".

LOVE . C.C

Un jour comme çà !

Le matin du vendredi 09/10/2015 dans le train,

Suspendu au fil coloré de l'invisible, Observation des gens qui pleurent, des gens qui rient. Suspendu au fil doré de l'invisible, Le regard sur les belles choses et le moins bon. Suspendu au fil hors du temps de l'invisible, scrutant du haut l'horizon, Y trouver des solutions. Suspendu au fil divin de l'invisible, Ma vue s'éclaircit, sur un cœur merveilleux, Qui se nomme "Le Monde". Suspendu au fil infini de l'invisible, Tout ce que je vois et je perçois, Va devenir un jour réalité... Un monde d'Amour et de Paix.

LOVE. C.C

Un jour comme çà !

Le 24/09/2015

Les personnes qui croient, n'ont pas besoin de religion. Ils prennent force dans leur cœur, qui est relié directement à une source Lumineuse et Divine. Les pieds ancrés dans la terre mère tel un arbre aux grosses racines, cette connexion se fait, quand on a le cœur pur et ouvert aux autres, sans jugement, sans jalousie, sans peur. Un cœur, non pas parfait, mais pur ...Croire est : se connecter à ce faisceau lumineux, qui descend se déverser sur nous et en nous, nous illumine en totalité. " Je Suis», là est ma force d'être, de croire en moi à mes valeurs qui sont : "être libre, le partage, la compassion, la joie, le réconfort, l'écoute, la paix, la guérison, l'amour", ....Cette puissance aujourd'hui est bien là! Et quand on en prend conscience on la ressent dans la poitrine au niveau du cœur, et c'est à ce moment-là ! Que nous sommes reliés, le bien-être nous envahis, on se trouve dans un état de soulagement, de réconfort, de sérénité....c'est du bonheur, Prêt à demander, à déposer une intention dans le plus juste équilibre et comme par magie, nous obtenons une réponse... La médiation tous les jours " Amen " à croire en soi, à vous, à nous.

LOVE. C.C

Un jour comme çà !

Le 7/10/2015

En plein sevrage des questions sans réponses, je corrige mon mental qui veut en faire qu'à sa tête et me guider vers des directives collectives que je me refuse de suivre, j'écoute mon fond intérieur au questionnement droit, pur et juste qui m'éclaire et me donne en réponse "ouvre ton cœur à la lumière, là sont les réponses à tes questions..."

LOVE. C.C

Un jour comme çà !

Le 20/09/2015

L'AMOUR est tout un Art! l'Art d'AIMER aux chaudes couleurs, l'Art d'EXPRIMER ses sentiments dans un souffle violet, l' Art d' ECOUTER battre son cœur au rouge intense, l'Art de PARTAGER tous ses plaisirs verts émeraudes, l'Art de DONNER chaque jour-né aux saveurs orangées, l' Art d'AIMER orné de rayons jaunes viennent réchauffer les cœurs de l'humanité....

LOVE. C.C

Un jour comme çà !

le printemps 20/03/2015

Une belle saison, de naissance... de renaissance, nous reprenons vie, chatouillés par l'éveil du printemps, mon regard devient métronome un instant sur le va et vient des mésanges et moineaux se disputant la première place sur la mangeoire. Assise sur l'herbe fraîche du jardin, derrière la maison, le silence se fait entendre par les pétales froissés de la rose qui s'étirent à l'éclosion, plus loin le bourdonnement de l'abeille qui se pose sur un myosotis, pour en subtiliser un peu de son nectar, mon nez ressent le parfum de la marjolaine qui prend de l'ampleur au fur et à mesure des années dégageant une odeur apaisante et stimule mes sens. Je regarde tout autour de moi en prenant le temps d'observer les arbres en bourgeons...Oups ! Qu’il est drôle, et ne fait que passer ce joli papillon jaune couleur épi de blé. D'ici quelques semaines le chèvrefeuille va disperser dans l'allée du jardin son envoûtant parfum. Dans un moment d'abandon total avec la nature je caresse délicatement le thym puis la sarriette diffusant dans l'air le goût de la Provence. Qu'il fait bon vivre de naître avec le Printemps...

LOVE. C.C

Un jour comme çà !

Quelle belle rencontre ce mardi 28 octobre 2015. La rencontre inattendue, sur le chemin routinier, devant moi, je te vois arriver, d'une prestance, au sourire intense, là! Face à moi, un être lumineux. Tu as touché mon cœur, plus encore mon âme. Sans déballer tes états d'âme, tu as su m'aborder avec des mots, une poésie, que tu récites par cœur, d'une grande douceur, d'une positive attitude, toi qui es sans domicile fixe, d'un éclat de rire tu me lâches : " as-tu une pièce pour ces belles paroles, ou un billet de 500 les ah haha partent en écho, et tu continus tes rimes, ta prose. Tout en délicatesse tu offres aux passants tes prouesses, un talent de poète de rue. Tes mots arc-en-ciel ont déclenché en moi un feu d'artifice, une éveille vers l'autre, l'inconnu que je ne connaissais pas encore. Tous les jours, sur mon chemin routinier, mes amis de la rue sont là assis à même le sol, à attendre un geste de l'humanité, une pièce, une cigarette, un sourire, un bonjour, du pain ou encore une bonne parole, toi l'inattendu tu fais partie du même trottoir qu'eux, et pourtant si différent, avec ton large sourire, ce regard profond qui vient à la rencontre de mon âme. Aujourd'hui, sur mon chemin routinier, j'ai pris un instant de mon existence, pour t'écouter, te vois me sourire, tu m'as même dit quelque chose qui m'a ému " mon inspiration me vient du regard que tu poses sur moi!" Ô ! Comme tu es beau de l'intérieur, toi que la vie n'épargne pas encore aujourd'hui. Tu as illuminé un instant ma vie, par ton grand cœur, et as fait place à une belle journée Merci belle âme de la rue.

LOVE C.C

un jour comme çà!

Le monde bouge autour de moi, les gens chantent leur désarroi. Je décide pourtant de rester là!, et surtout de ne pas baisser les bras, continuer de prier et de croire, que tout est possible, et garde espoir, de voir la paix dans les coeurs et sur les visages, la lumière divine éclaire les paysages, ou chacun se tient par la main dans une farandole, jusqu'aux lendemains...love C.C

Merci à l'artiste qui m'a inspiré ce texte que je dédie à mon ange Némamiah

Némamiah

Je t'ai appelé, tu es arrivé me réconforté un moment de ma vie où j'étais au plus bas, depuis tu ne m'as jamais plus quitté, je sens ta présence m'envelopper d'un amour inconditionnel mon ange éternel..... Cette douce énergie me guide, me rassure sur les choix à pendre sur ce chemin parfois difficile. Tu es comme un manteau posé délicatement sur mes épaules, tu te déplaces tout au tour de moi dans une légère bulle dorée....attendant que je te prie de m'aider.Tu appartiens à une autre dimension et tu es pourtant si présent dans ma vie...tu sais déjà de quoi est fait mon destin c'est pour cela que tu me tends la main...Certains chemins sont douleurs et finissent en voie sans issue de ta lumière tu l'éclaires pour en faire le chemin de ma destinée. Ma devise ne pas baisser les bras même dans les moments les plus délicats...Accueillir et accepter tous les obstacles en travers de ma route c'est se réaliser...grandir..... (7.1.15)

A grande vitesse

Si tu ne trouves pas le calme, ici et maintenant, tu le trouveras où tu le trouveras quand? L' esprit et le corps sont pris de perturbations Rime avec multiplications et précipitations. Comment ralentir les personnes habituées A toujours aller plus vite, le pied en accéléré. Dans une société à grande vitesse Comment guérir les gens de leurs stress En retrouvant notre rythme naturel Dans notre vie privée et professionnelle Commencer par ne plus se dire " dépêche-toi!" Avec une bonne confiance et maîtrise de soi, Prendre le sens du mouvement en conscience Faire de la paix une sage expérience Cette saveur divine, exige de la lenteur Méditez sur un coussin assis en tailleur C'est, de fait, l'occasion de se regarder être Prendre le temps de vivre et de renaître.

Claudine Charlevol vella le 10/06/2014

Cet été en bord de mer

Cet été en bord de mer, les chalutiers rentrent de la pêche, les mouettes friandes, Survolent la délicieuse marée, En vue d'un excellent festin crient toutes excitées... Cet été en bord de mer, une journée paisible, Mon regard se perd à l'horizon dans le mouvement des vagues Au loin les voiliers ont pris le large sur la turquoise... Cet été en bord de mer, châteaux de sable des beaux jours, De la pelle au seau il prend une fière allure, Les débris de nacre brillent sous les brûlants rayons du soleil... Cet été en bord de mer, Les oeuvres fragiles d'un jour, Font les gourmandises des caprices de la mer, D'un simple mouvement houleux d'un retrait tout disparaît... Cet été en bord de mer, un coquillage nacré Déposé par les vagues, sur la plage dorée, repose au milieu des grains de sable... Cet été en bord de mer, le coquillage à l'oreille j'entends le chant, De la mer qui est là, magnifique avec son roulis incessant j'écoute, Elle a tant vu et tant de choses à me dire à me raconter ... Cet été en bord de mer, Les pieds dans l'eau salée, Doucement, timidement j'avance et devine la profondeur de l'abîme, J'espère que le fond de la mer est aussi beau que le paradis ... Cet été au bord de mer. Claudine Charlevol le 24/07/2014

Au réveil, un matin,

Qu'a bien t'il put lui arriver? De se retrouver un moment de sa vie, à se décider à fermer la porte de son cœur, s'interdire les plaisirs, la jouissance de vivre de refuser les cadeaux que nous offre la vie.

Se rendre compte qu'aimer les portes du passé, les portes sculptées, les portes fleuries, colorées, ces portes symbolisent l'état du cœur. " Avoir" un jour le courage d'ouvrir ce cœur qui aime habituellement que les portes soient fermées par peur...oui par peur! Peur de l'inconnu, qui se trouve de l'autre côté, peur de laisser quelque chose, ou quelqu'un en passant le pas de la porte, peur de trouver l'obscurité au lieu de la lumière, peur d'être déçu ou décevoir autrui, peur de trouver les réponses aux questions qui nous hantent, ou la réalisation des désirs les plus profonds.

" Choisir", une porte ancienne, terne, abîmée, ou choisir plutôt une porte colorée, fleurie, qui donne envie de sourire et rendre joyeux. " J’aimerai bien, ouvrir cette porte fermée!"...Pourquoi conjuguer au futur? Ce futur qui n'existe pas, et quelle est l'émotion qui empêche de l'ouvrir? Ce cœur qui demande que ça!, qui n'attend que ça!, et connaître enfin ce qui se trouve de l'autre côté. Ouvrir le cœur vers ce que l'on se refuse de vivre, pour des tas de raisons.

C'est le moment, c'est décidé, ouvrir ici et maintenant et en grand cette porte qui prend un aspect magnifique, magique, couverte d'étoiles scintillantes, aux couleurs arc-en-ciel, pour que chaque jour de la vie, soit " une fête", dans la paix, la joie, et l'amour, un pas et deux, puis trois, et se trouver devant un champ d'un vert émeraude tacheté de fleurs aux multiples couleurs, dégageant un parfum divin. Les yeux émerveillés à la connaissance de l'inconnu, le regard scrute l'horizon pour apercevoir un chemin tracé de notes de musique, qui vibrent à chaque pas et deux, puis trois, elles éveillent et rendent joyeux!, là s'ouvre la créativité " je suis" et réalise être sur le chemin d'un destin heureux.

C.C.V 05/11/2015

Commenter cet article

Anaïs Ta Fille 25/03/2015 19:57

Je découvre avec émerveillement ton âme d'artiste tu es une maman merveilleuse et comme toujours, pour le coup tu me laisses sans voix .... Tu mérite que tous tes poèmes soit publié au grand jour tu ferais le bonheur de beaucoup de personnes !!! Tu apporte cette force tranquille, cette grande sagesse, cette Amour Inconditionnel !!!!! Je suis tellement fière de toi MAMAN je t'aime tu es mon plus beau BIJOU ma plus belle PIERRE PRECIEUSE!!!!!! 1 seule VIE = 1 seule MAMAN .... Que l'Univers t'envoie toute la gratitude nécessaire pour que l'artiste que tu es soit connue de TOUS !!!! TA FILLE ANAIS

clau...dine 26/03/2015 21:35

Merci pour ce beau message d'amour Anaïs, voici pour toi
Mes Mots
De quoi sont fait mes mots,
De paix, d'amour ils sont beaux,
Un mot riche en amitié,
Assure une belle fidélité,

Je les dépose avec délicatesse,
De ma plume comme une caresse,
Un mot de tendresse plein d'amour,
Pour permettre de renaître un jour,


Je trouve les mots qui font du bien,
Ils sont fait d'un tout petit rien,
Un mot de bonté en partage,
Efface à tout jamais les orages,

Scriptés, dédicacés en chantant,
Ils deviennent un amusement,
un mot original et rigolo,
on en oublie les maux à fleur de peau.

Simplement dictés par mon cœur,
Cadeau pour effacer les douleurs,
un mot délicatement parfumé,
laisse place à une belle journée,

Claudine Vella Charlevol 04
Avril 2014

Dan 26/02/2015 15:10

Et alors, coquine, m'aurais-tu fait des cachotteries ?... Je connaissais ton talent de Peintre, mais, je découvre avec BONHEUR ce grand talent de POÉTESSE !!! Bravo et Merci ma douce Clau...dine, J'adore LOVE <3

clau...dine 26/02/2015 17:58

Dan tu t ai toi même répondu ahahahahaha!!! en fait je me suis trompée au lieu de mettre mon prénom j'ai mi le tien ahahahahaha!!!! j'ai du mal avec ce blog mdr

Dan 26/02/2015 17:55

Mon Âmi tu sais que je ne cache rien....il y a très longtemps que j'écris des ébauches de ma vie ...de mes ressentis...je n'écris pas tous les jours...un texte comme ci comme çà, je ne suis pas comme toi cela est vraiment ta passion....moi non, je préfère écrire des chansons pour enfants et peindre, modeler.